Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
H1N1/ ENTREZ SVP

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Institut des Sciences Medicales de Sétif Index du Forum -> Une Vie d'un Medecin -> Actualité Médicale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
midou_med
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2008
Messages: 165
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Masculin
Point(s): 242
Moyenne de points: 1,47

MessagePosté le: Sam 2 Jan - 23:07 (2010)    Sujet du message: H1N1/ ENTREZ SVP Répondre en citant

A la suite du lancement de l' opération de vaccination contre le virus pandémique A H1N1 ici à Setif, et après, le dernier incident qui concerne une femme medecin du CHU Setif morte 36H aprés la vaccination;je tiens à consacrer quelques articles sur le sujet et j aimerai bien que votre participation soit contributive.


Normalement et selon le site" SETIF INFOS" le vaccin utilisé ici en Algerie est "AREPANRIX*" ,alors je commence par un article qui parle de ce vaccin;


Tout ce que vous voulez savoir sur le vaccin:


1. Comment se nomme le nouveau vaccin contre la grippe A H1N1 2009 qui vient out juste d’être homologué au Canada?
Le nouveau vaccin contre la grippe A H1N1 d’origine porcine de la compagnie Glaxo Smith Kline (GSK) qui vient tout juste d’être homologué au Canada se nomme Arepanrix.
2. Pourquoi l’Arepanrix est-il un vaccin avec Adjuvant?
L’addition d’un adjuvant au vaccin offre 2 avantages majeurs. Tout d’abord il permet de faire plus de vaccins avec la même quantité d’antigènes. Autrement dit,  la quantité d’antigènes nécessaires dans un vaccin adjuvanté est beaucoup moindre que dans un vaccin sans adjuvant.
L’immunité conférée par un vaccin contenant un adjuvant pourrait même être supérieure à celle d’un vaccin sans adjuvant. Certaines recherches laissent penser que les personnes âgées seraient mieux protégées avec un vaccin contenant unadjuvant. De plus, d’autres études ont montré qu’il est possible qu’un vaccin avec adjuvant offre une protection  contre  d’autres souches de virus de la grippe. Par exemple si le virus mutait, il est possible que les personnes qui auraient reçu le vaccin avec adjuvant soient encore partiellement protégées (plus que celles qui auraient reçu levaccin sans adjuvant).
3. Où est fabriqué le vaccin canadien contre la grippe A H1N1?
le vaccin contre la grippe A H1N1 2009 d’origine porcine est fabriqué au Canada, plus précisément au Québec à Sainte-Foy.
4. Qu’est-ce qu’un adjuvant?
Un adjuvant est une substance ajoutée à un vaccin pour en augmenter l’efficacité.  Par exemple, un adjuvant peut permettre à l’antigène d’être mieux présenté au système immunitaire et ainsi augmente la production d’anticorps contre cet antigène.
5. Qui ne devrait pas être vacciné contre la grippe A H1N1 d’origine porcine?
Les personnes suivantes ne devraient pas être vaccinées contre la grippe A H1N1:
  • les enfants de moins de 6 mois;
  • les personnes qui ont déjà fait la grippe pandémique avec un prélèvement montrant qu’il s’agissait bien du virus de la grippe A H1N1 2009;
  • les personnes qui auraient une allergie de type anaphylactique à une des composantes du vaccin incluant les oeufs;
  • les personnes ayant des antécédents de syndrome de Guillain Barré dans les 6 semaines suivant un vaccin contre la grippe

6. Quelle  est la composition exacte du vaccin Arepanrix?
Chaque dose de 0,5 ml du vaccin reconstitué Arepanrix contient :
  • 3,75 μg d’hémagglutinine du virus A/California/7/2009 (H1N1), analogue de la souche pandémique A(H1N1) 2009;
  • l’adjuvant AS03 consistant en une émulsion à base de squalène (10,69 mg) (précurseur du cholestérol), de DL-alpha-tocophérol (11,86 mg) (vitamine E), et de polysorbate 80 (4,86 mg);
  • des traces résiduelles de protéines d’oeuf et de formaldéhyde;
  • 5 μg de thimérosal comme agent de conservation;
  • des traces de sucrose et de désoxycholate de sodium;
  • du chlorure de sodium, du phosphate d’hydrogène disodique, du phosphate de potassium dihydrogéné, du chlorure de potassium et de l’eau pour injection.

7. J’ai fait la grippe depuis le début de la pandémie (juin 2009) est-ce que je dois quand même être vacciné?
Au Québec,  les personnes qui ont fait une grippe et qui ont eu un prélèvement confirmant que c’était le virus A H1N1 d’origine porcine sont considérées protégées et n’ont donc pas à recevoir le vaccin. Les personnes qui ont fait la grippe mais qui n’ont pas eu de prélèvement devraient être vaccinées. On pense qu’il n’y a pas de risque à vacciner une personne qui serait déjà protégée.
8. Quels sont les effets secondaires observés après l’administration du vaccin contre la grippe A H1N1?
Les principaux effets secondaires notés sont des réactions locales: douleur (90%),  rougeur (1,6%),  gonflement (6,5%), fatigue 32,3%), mal de tête (14%), douleurs dans les articulations (11%), douleurs musculaires (34%), frissons (8%), transpiration (9,7%) et fièvre (0%).
9. Quel est le pourcentage de personnes vaccinées qui vont développer des niveaux d’anticorps protecteurs?
Plus de 96% des adultes en bonne santé auront un niveau d’anticorps protecteurs après une seule dose de vaccin.
10. Combien de jours prend le vaccin pour être efficace?
Les anticorps prennent environ 10 à 14 jours pour atteindre leur maximum, c’est habituellement le temps  requis pour que le vaccin devienne efficace.
Source: Protocole d’immunisation du Québec,
_________________
midou_may_med


Revenir en haut
Yahoo Messenger
Publicité






MessagePosté le: Sam 2 Jan - 23:07 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
midou_med
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2008
Messages: 165
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Masculin
Point(s): 242
Moyenne de points: 1,47

MessagePosté le: Sam 2 Jan - 23:25 (2010)    Sujet du message: le vaccin arepanrix suscite la méfiance en Algerie Répondre en citant

Le vaccin arepanrix suscite la méfiance en Algerie


Bien que 700 000 doses de vaccin contre la grippe A H1N1 Arepanrix de la compagnie Glaxo Smith Kline (GSK) aient été importées du Canada depuis 2 semaines, le laboratoire de qualité (LCQ) de l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA) et le Laboratoire national de contrôle des produits pharmaceutiques (LNCCP) n’ont toujours pas donné leurs accords à leur utilisation.  Ces retards alimentent les rumeurs voulant que l’innocuité  du vaccin canadien soir remise en cause. Des lots du même vaccin avaient été retirés du marché au Canada et en France.  L’Institut Pasteur aurait commandé  en tout 20 millions doses. De plus le personnel médical de l’Algérie est hésitant à se faire vacciner ce qui n’arrange rien.
Le virus fait de plus en plus de victimes  avec un total de 32 cas mortels et au moins 8 000 cas probables, dont 553 cas confirmés, selon un bilan sur la situation épidémiologique de cette grippe en Algérie, de jeudi soir par le ministère de la Santé de la Population et de la Réforme hospitalière. L’hôpital El Kettar, centre de référence, se trouve débordé et le personnel médical ne sait plus où donner de la tête.
Les craintes de syndrome de Guillain-Barré sont injustifiées selon les autorités. Les systèmes de surveillance actuels n’ont pas permis de mettre en évidence une augmentation du risque de syndrome de Guillain-Barré comme lorsque la campagne de vaccination contre un virus de grippe porcine A H1N1 avait été interrompue en 1976. Il faut dire que les craintes de syndrome de Guillain-Barré associées à l’adjuvant ne peuvent être reliées à la campagne de vaccination de 1976 car à cette époque le vaccin utilisé ne contenait pas d’adjuvant. Enfin, on évalue que le risque de syndrome de Guillain-Barréaprès une grippe pourrait être de 10 fois supérieur au risque d’être vacciné.
Le vaccin  contre la grippe peut exceptionnellement provoquer des allergies graves de type anaphylactique. Il s’agit d’une allergie qui commence habituellement dans les minutes qui suivent une vaccination et qui est rapidement progressive. La plupart du temps des réactions cutanées sous forme de plaques rouges avec démangeaisons ou prurit sont présentes en peu partout sur le corps. On remarque aussi d’autres symptômes possibles comme de l’enflure (oedème) au visage, des difficultés respiratoires ou une chute de tension artérielle avec choc. Parfois le tableau est aussi accompagnée de symptômes digestifs comme des nausées, des vomissements ou de la diarrhée. Ce type d’allergie soit être rapidement pris en charge par un médecin ou une infirmière qualifiée qui, la plupart du temps devra administrer de l’adrénaline en urgence ainsi que d’autres médicaments. Il existe un réel risque de décès lorsque le traitement n’est pas effectué. Ces allergies constituent un risque lors de toute vaccination, et elle ne seraient pas plus fréquentes avec le vaccin contre la grippe A H1N1 tel que l’Arepanrix.
La campagne de vaccination contre la grippe A H1N1 en Algérie sera gratuite et sur une base volontaire. Les personnes seront vaccinées dans un ordre qui correspond à leur catégorie de risque. Il s’agit par ordre de priorité:
  • du personnel de santé des secteurs public, parapublic et privé;
  • des femmes enceintes;
  • du personnel assurant le maintien des activités essentielles et stratégiques, dont les corps constitués;
  • les patients, adultes et enfants atteints de pathologies chroniques;
  • les enfants et adolescente âgés de plus de six mois à 24 ans et l’entourage des nourrissons de moins de six mois.

Les femmes enceintes présentes un groupe prioritaire car selon certains résultats de surveillance, elles courent un risque de 4 à 10 fois plus élevé de devoir être hospitalisées en unité de soins intensifs et 7 à 10% des cas hospitalisés sont des femmes au deuxième ou au troisième trimestre de la grossesse.
Le vaccin avec adjuvant est celui qui a été le plus utilisé au Canada mais lorsque le vaccin sans adjuvant a été disponible c’est le vaccin contre la grippe A H1N1 sans adjuvant qui a été privilégié pour la vaccination des femmes enceintes. Cette recommandation était basé sur le fait que le vaccin Arepanrix avec adjuvant n’avait pas été évalué de façon extensive chez les femmes enceintes. Ajoutons que plusieurs experts avaient recommandé l’utilisation du vaccin avec adjuvant chez les femmes enceintes lorsque ce vaccin était le seul disponible, particulièrement à partir du deuxième et du troisième trimestre. Ils estimaient que les risque associés au virus de  la grippe A H1N1 chez les femmes enceintes en deuxième te troisième trimestre de grossessedépassaient les risques associés au vaccin même avec adjuvant.
_________________
midou_may_med


Revenir en haut
Yahoo Messenger
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:25 (2016)    Sujet du message: H1N1/ ENTREZ SVP

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Institut des Sciences Medicales de Sétif Index du Forum -> Une Vie d'un Medecin -> Actualité Médicale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky