Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
L’espoir d’une meilleure tolérance pr lé greffes de moelle?

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Institut des Sciences Medicales de Sétif Index du Forum -> Une Vie d'un Medecin -> Actualité Médicale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
midou_med
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2008
Messages: 165
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Masculin
Point(s): 242
Moyenne de points: 1,47

MessagePosté le: Mar 22 Déc - 15:39 (2009)    Sujet du message: L’espoir d’une meilleure tolérance pr lé greffes de moelle? Répondre en citant

[21 décembre 2009 - 11h40] 
 
 
Utilisé dans le cadre d’un essai de phase III mené dans 10 pays, le défibrotide aurait donné des résultats encourageants dans la prévention de la maladie veino-occlusive hépatique. Ce travail, présenté dans le cadre du 51ème congrès de l’ASH à la Nouvelle-Orléans, a retenu l’attention. Il n’existe pas en effet, de traitement de référence contre cette affection.
La maladie veino-occlusive (MVO) est une obturation des petites veines du foie, dont les gros vaisseaux restent libres. Son origine est souvent iatrogène, à la suite de chimiothérapies anticancéreuses ou de la transplantation de cellules souches hématopoïétiques notamment. Mais dans certains cas aussi, elle survient à cause d’une intoxication par certaines plantes médicinales… 
« La MVO est une complication particulièrement menaçante chez l’enfant, de la transplantation de cellules souches. Elle affecte entre 10% et 60% des sujets selon leurs facteurs de risque, et la mortalité peut atteindre 70% » a rappelé le Dr Selim Corbacioglu, responsable du département d’hématologie à l’Université d’Ulm (Allemagne). L’essai coordonné par son équipe a concerné 360 enfants traités entre janvier 2006 et janvier 2009, dans 28 services hospitaliers et 10 pays différents, donc. 
Agés en moyenne de 6,6 ans, ces enfants répartis en deux groupes – dont l’un a servi de groupe contrôle - recouvraient trois tranches d’âge. Il y avait des nourrissons (24% des cas), des enfants (52%) et des adolescents (23%). Le médicament a été administré quotidiennement par voie intraveineuse à dater du conditionnement préalable des malades jusqu’au 30ème jour suivant la greffe de cellules souches. 
Un médicament « orphelin ». Les résultats semblent encourageants. La réduction du risque de MVO a été de 40%, celui-ci passant de 20% en moyenne dans le groupe contrôle, à 12% dans le groupe traité. Par ailleurs le nombre de défaillances organiques associées aux complications de la maladie a également été réduit. Les cas d’insuffisance rénale par exemple, ont vu leur fréquence passer de 6% dans le groupe contrôle, à 1% dans le groupe traité par défibrotide. Quant à la mortalité générale, elle n’a pas dépassé 2% chez les malades traités, contre 6% dans le groupe témoin. 
Le défibrotide n’est pas à proprement parler un médicament nouveau. Mis au point au début des années 1980, il a fait l’objet d’essais aux Etats-Unis, contre le purpura thrombopénique en 1985. En mai 2003, la Food and Drug Administration (FDA) de ce pays lui a ouvert une procédure d’homologation accélérée (Fast track) pour la prévention et le traitement de la MVO. En juillet 2004, elle a été suivie par l’Agence européenne du Médicament, qui lui a conféré le statut de médicament orphelin dans cette indication. 
 
Source : de notre envoyé spécial au 51ème congrès de l’ASH, La Nouvelle-Orléans, 5-8 décembre 2009 

_________________
midou_may_med


Revenir en haut
Yahoo Messenger
Publicité






MessagePosté le: Mar 22 Déc - 15:39 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
midou_med
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2008
Messages: 165
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Masculin
Point(s): 242
Moyenne de points: 1,47

MessagePosté le: Mar 22 Déc - 15:40 (2009)    Sujet du message: infos de + Répondre en citant

Defibrotide, Prociclide*
Auteur : Pierre AllainDate : 18-3-2007

Le defibrotide, appelé aussi défibrinotide, est une chaîne de DNA, sous forme de sel sodique, extrait de poumon de bœuf dont le poids moléculaire est compris entre 45000 et 50000 et qui a une activité fibrinolytique. Le dépôt de brevet concernant le defibrotide remonte à 1972. Depuis les années 1980 sont parues diverses publications montrant son activité antithrombotique et ses multiples mécanismes d'action supposés conduire à diverses applications cliniques.Le défibrotide est commercialisé en Italie sous le nom de Prociclide*, forme injectable et forme orale, pour la prévention et le traitement des troubles thromboemboliques.
Il est en phase III dans une étude concernant une maladie particulière, la maladie véno-occlusive hépatique (traduction de « veno-occlusive disease of the liver »).
Il est bien difficile de se prononcer sur l'intérêt du défibrotide qui semble faire actuellement l'objet d'une certaine promotion.
_________________
midou_may_med


Revenir en haut
Yahoo Messenger
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:20 (2016)    Sujet du message: L’espoir d’une meilleure tolérance pr lé greffes de moelle?

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Institut des Sciences Medicales de Sétif Index du Forum -> Une Vie d'un Medecin -> Actualité Médicale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky