Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Peu de calcifications coronaires, c'est déjà trop !

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Institut des Sciences Medicales de Sétif Index du Forum -> Une Vie d'un Medecin -> Actualité Médicale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
asma
Commandant
Commandant

Hors ligne

Inscrit le: 11 Aoû 2008
Messages: 92
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Féminin
Localisation: Sétif
Point(s): 171
Moyenne de points: 1,86

MessagePosté le: Jeu 3 Déc - 08:43 (2009)    Sujet du message: Peu de calcifications coronaires, c'est déjà trop ! Répondre en citant



Il est bien admis aujourd'hui que la présence de calcifications au niveau des artères coronaires constitue un bon marqueur de risque d'événements coronariens. Par ailleurs, une récente méta-analyse a conclu que les patients n'ayant pas de calcifications coronaires avaient un risque très faible de faire un accident cardiovasculaire.
Une nouvelle étude a été réalisée sur ce thème. Les dossiers de quelque 4 000 participants de la cohorte MESA ont été revus (n : 3 923 ; âge moyen : 58 +/- 9 ans; 39 % d'hommes). Il s'agissait de sujets asymptomatiques sur le plan coronarien et ayant un score de calcifications coronaires situé entre 0 et 10 (score d'Agatston).
Ils ont été rassemblés en deux groupes distincts (absence de calcifications [n : 3 415] ; score d'Agatston de calcifications compris entre 1 et 10 [n : 508] et ont été suivis pendant environ 4 ans (médiane : 4,1 ans).
Après ajustement sur l'âge, le sexe, l'origine ethnique et les habituels facteurs de risque cardiovasculaire, il est apparu que, par rapport aux sujets n'ayant pas de calcifications coronaires (score d'Agatston : 0), les patients avec un score de calcifications compris entre 1 et 10 avaient 3 fois plus de risques d'être victimes d'un événement coronarien grave (infarctus du myocarde ou décès d'origine coronarienne) : hazard ratio (HR) : 3,23 ; intervalle de confiance (IC) : 1,17-8,95.
Cependant, il a été observé que le tabagisme, actif ou sevré, et le diabète restent des marqueurs de risque d'événements (HR : 4,93 [IC : 1,20-20,30] ; HR : 3,57 [IC : 1,08-11,77] ; HR : 3,09 [1,07-8,93], respectivement) même en l'absence de calcifications coronaires détectables (score : 0).
Les auteurs en concluent que des calcifications coronaires même peu marquées (score d'Agatston < ou = 10) constituent un bon marqueur de risque d'événements coronariens sévères, avec un risque plus que triplé par rapport aux sujets ayant un score nul.
Ces résultats mériteraient certainement d'être confirmés dans un étude avec un suivi plus long et surtout de plus larges effectifs car le nombre d'événements observés était trop faible pour pouvoir considérer ces conclusions comme définitives (seulement 16 infarctus du myocarde et [ou] décès).


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 3 Déc - 08:43 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Institut des Sciences Medicales de Sétif Index du Forum -> Une Vie d'un Medecin -> Actualité Médicale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky