Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Bilharziose : bientôt un vaccin ! [13 octobre 2009 - 10h10]

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Institut des Sciences Medicales de Sétif Index du Forum -> Une Vie d'un Medecin -> Actualité Médicale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
midou_med
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2008
Messages: 165
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Masculin
Point(s): 242
Moyenne de points: 1,47

MessagePosté le: Mar 13 Oct - 16:47 (2009)    Sujet du message: Bilharziose : bientôt un vaccin ! [13 octobre 2009 - 10h10] Répondre en citant

Après plusieurs années de recherches menées par l’INSERM, le Bilhvax, un vaccin thérapeutique contre labilharziose, entre dans sa dernière phase d’essais.
Il suscite des espoirs considérables. Les traitements chimiques disponibles jusqu’à présent sont coûteux et d’une efficacité limitée : impossible d’enrayer la maladie ! Le développement duBilhvax laisse donc envisager une véritable alternative thérapeutique. Tout juste entré en « phase III », son efficacité sur le terrain va être testée pendant cinq ans sur une population d’enfants sénégalais déjà infectés. 
Si le paludisme est désormais bien connu du grand public, la bilharziose, deuxième infection parasitaire la plus répandue au monde, est encore méconnue. Pourtant cette maladie chronique touche 200 millions de personnes dans le monde, et en tue 300 000 chaque année. Le ver responsable de l’infection se développe en eau douce : après une période de maturation dans un mollusque, il trouve une « proie » humaine. Il se glisse sous la peau, se loge dans les vaisseaux sanguins de la vessie et, faute de diagnostic, provoque à terme de graves lésions. 
Attention à la baignade donc, si vous séjournez en Afrique : 85% des cas sont contractés en Afrique subsaharienne – mais le parasite est présent dans 76 pays . 

 
Source : INSERM, 9 octobre 2009 
 

_________________
midou_may_med


Revenir en haut
Yahoo Messenger
Publicité






MessagePosté le: Mar 13 Oct - 16:47 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
hadjer
Général de Division
Général de Division

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2008
Messages: 732
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Féminin
Localisation: Setif
Point(s): 1 190
Moyenne de points: 1,63

MessagePosté le: Mar 13 Oct - 20:46 (2009)    Sujet du message: Bilharziose : bientôt un vaccin ! [13 octobre 2009 - 10h10] Répondre en citant

Merci Dr pr l'article.. je n'ai jamais entendu parlé de cette infection malgré le nombre remarquables des personnes atteintes (200 millions ) alors pr ls collegues qui ns connaissent pas cette maladie (comme moi) voici un petit aperçu...
Bilharziose
Seconde endémie parasitaire mondiale après le paludisme, la bilharziose ou schistosomiase est une maladie chronique et débilitante dont la prévalence atteint les 180 millions d’individus. Le parasite responsable, Schistosoma haematobium a été identifié en 1851 par le parasitologiste allemand Théodore Bilharz, d'où le nom de la maladie.
Cette parasitose, retrouvée en zones tropicales et subtropicales en Afrique, en Amérique du Sud et en Asie, est responsable d’environ 280 000 décès chaque année. La morbidité observée chez les populations humaines infectées est essentiellement liée à l’étonnante fécondité du parasite femelle dont les œufs, pondus par centaine chaque jour, sont piégés dans de nombreuses muqueuses et tissus, ce qui est à l’origine de la pathologie.

Les manifestations pathologiques observées au cours de l’infection par S.mansoni sont essentiellement liées à la formation de granulomes autour des œufs piégés dans les tissus. Le granulome est la conséquence d’une réaction inflammatoire de type hypersensibilité retardée, provoquée par le dépôt des œufs dans le tissu hépatique (1), se traduisant par un afflux de cellules inflammatoires telles que les éosinophiles, les macrophages et les lymphocytes. Ces cellules sont progressivement remplacées par des fibroblastes producteurs de protéines matricielles (collagène) dont l’accumulation va constituer un nodule fibreux. L’évolution en fibrose cicatricielle génère une hypertension portale responsable de l’hépatomégalie. Une circulation collatérale peut se développer, avec formation de varices œsophagiennes, dont la rupture peut provoquer des hémorragies mortelles.


Revenir en haut
midou_med
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2008
Messages: 165
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Masculin
Point(s): 242
Moyenne de points: 1,47

MessagePosté le: Mer 14 Oct - 12:21 (2009)    Sujet du message: Bilharziose : bientôt un vaccin ! [13 octobre 2009 - 10h10] Répondre en citant

t inkiéte pa hadjer  vous allez faire les cours de parasitologie cette année.ammusez vous bien Wink  mdr
_________________
midou_may_med


Revenir en haut
Yahoo Messenger
wafa
Colonel
Colonel

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2008
Messages: 309
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Féminin
Point(s): 377
Moyenne de points: 1,22

MessagePosté le: Jeu 15 Oct - 17:38 (2009)    Sujet du message: Bilharziose : bientôt un vaccin ! [13 octobre 2009 - 10h10] Répondre en citant

merci bcp midou- med et hadjer pour l'information Okay

Revenir en haut
karasu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2008
Messages: 159
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Masculin
Localisation: SETIF
Point(s): 178
Moyenne de points: 1,12

MessagePosté le: Jeu 15 Oct - 23:09 (2009)    Sujet du message: Bilharziose : bientôt un vaccin ! [13 octobre 2009 - 10h10] Répondre en citant

midou_med a écrit:

t inkiéte pa hadjer  vous allez faire les cours de parasitologie cette année.ammusez vous bien Wink  mdr

amusez vous bien ?? en parasito ?? t'exagère la

Razz

300.000 décès par ans et 5 années d'essai clinique...il faudra patienter un bon moment
Confused
_________________
"L'amour est la source de toute vie."


Revenir en haut
midou_med
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2008
Messages: 165
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Masculin
Point(s): 242
Moyenne de points: 1,47

MessagePosté le: Ven 16 Oct - 11:43 (2009)    Sujet du message: Bilharziose : bientôt un vaccin ! [13 octobre 2009 - 10h10] Répondre en citant







(5 années d attente) vaut mieux que( n attendre jamais)







Essais cliniques : le médicament dans tous ses états !

 

 
[26 mars 2004 - 00h00] 
[[i]mis à jour le 13 février 2007 à 15h59[/i]]
 
Qu’est ce qu’un essai clinique ? A quoi correspondent ses différentes phases I, II, III ou IV ? Maintes fois employées dans le vocabulaire des scientifiques voire dans la presse, ces expressions méritent une explication particulière. 
Une définition tout d’abord. Comme le rappelle l’Agence française de Sécurité sanitaire des Produits de Santé (AFSSaPS)un essai clinique " est une recherche biomédicale organisée et pratiquée sur l’Etre humain en vue du développement des connaissances biologiques ou médicales. (...) L’essai peut se faire chez le volontaire malade ou le volontaire sain ". Mais toujours chez un volontaire donc, qui toujours aussi, aura du au préalable donner son "consentement éclairé". 
Les protocoles sont bien sûr scrupuleusement régis par la loi. Ainsi " la protection des personnes qui se prêtent à des recherches biomédicales est organisée par la loi Huriet-Sérusclat du 20 décembre 1988 modifiée " souligne l’agence du médicament. Cette loi définit donc les conditions de réalisation des essais cliniques conduits en France. 
Un essai clinique se déroule selon plusieurs phases. La phase I tout d’abord. Elle consiste essentiellement à vérifier d’une part si le traitement est sûr et bien toléré. Et d’autre part à déterminer la dose optimale du médicament à administrer. Cet essai concerne généralement un nombre réduit de participants. 
Tout comme l’essai de phase II, d’ailleurs, destiné à évaluer l’efficacité du médicament et à déterminer ses éventuels effets secondaires. En cas de succès, place à la phase III. Celle-ci est menée auprès d’un plus grand nombre de volontaires. Les chercheurs peuvent ainsi comparer le médicament testé avec celui qui est considéré comme le traitement de référence. 
Les auteurs recourent généralement à la méthode de la randomisation. Les participants sont répartis au hasard en deux ou plusieurs groupes. Quant à l’expression double aveugle, elle signifie que l’équipe médicale comme les volontaires ignorent tout de l’attribution des traitements. Cette phase III peut éventuellement déboucher sur une autorisation de mise sur le marché, ou AMM. Enfin, les essais de phase IV permettent d’affiner les connaissances sur le médicament et de recueillir des données qui n’auraient pas été observées au cours des phases précédentes. Elles peuvent intervenir après sa mise à disposition du corps médical. 

 

 
et si j ai dis à Hadjer et à tts les étudiants en 3e j n ai aucun regret.et pour quoi pas en parasitologie?!!! moi meme j trouve ces cours trés interressants .etudiant des etres vivants minimes et ces capacités soitent  patogenes ou non et comprendre comment les battre je trouve pas ça sans interèt.en fait chac un a son propre pt de vue....;- ) 
 
Source : AFSSaPS, Société canadienne du Cancer 

_________________
midou_may_med


Revenir en haut
Yahoo Messenger
karasu
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Oct 2008
Messages: 159
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Masculin
Localisation: SETIF
Point(s): 178
Moyenne de points: 1,12

MessagePosté le: Ven 16 Oct - 17:43 (2009)    Sujet du message: Bilharziose : bientôt un vaccin ! [13 octobre 2009 - 10h10] Répondre en citant

qui a dit que les cours de parasito étaient sans intérêt Question

moi je voulait seulement dire qu'assister à un cour était un peu barbant et surtout avec les profs qui ne faisaient vraiment pas d'effort .

_________________
"L'amour est la source de toute vie."


Revenir en haut
midou_med
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2008
Messages: 165
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Masculin
Point(s): 242
Moyenne de points: 1,47

MessagePosté le: Ven 16 Oct - 18:16 (2009)    Sujet du message: Bilharziose : bientôt un vaccin ! [13 octobre 2009 - 10h10] Répondre en citant

ça fait rien Karasu. Okay excuse moi si j t ai mal compri Idea
_________________
midou_may_med


Revenir en haut
Yahoo Messenger
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:14 (2016)    Sujet du message: Bilharziose : bientôt un vaccin ! [13 octobre 2009 - 10h10]

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Institut des Sciences Medicales de Sétif Index du Forum -> Une Vie d'un Medecin -> Actualité Médicale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky