Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Le wilfing

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Institut des Sciences Medicales de Sétif Index du Forum -> En ce qui concerne le ISMFORUM -> Foyer de ISM
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
L-Hichem
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel

Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2009
Messages: 159
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Masculin
Localisation: Sétif
Point(s): 179
Moyenne de points: 1,13

MessagePosté le: Ven 5 Juin - 12:23 (2009)    Sujet du message: Le wilfing Répondre en citant

Que cherchent les internautes sur le web ? des infos, des jeux ? Rien de tout ça ! En réalité, les internautes ne cherchent rien. Et prennent tout ce qu'ils trouvent... C'est ce que tend à démontrer une enquête réalisée auprès des internautes britanniques qui vient tout juste d'être publiée .



A l'en croire, plus de deux tiers des sujets de sa majesté adeptes de l'Internet passent en moyenne l'équivalent de deux jours de travail chaque mois à naviguer sans but précis sur la toile. Cette activité a même un nom : ces internautes pratiquent le "wilfing", terme découlant de "What was I looking for?" (Quelle était ma recherche?), qui consiste à surfer d'un site à l'autre sans objectif précis. Les internautes expliquent ainsi être régulièrement détournés de leur recherche initiale.
Près d'un quart des 33,7 millions d'internautes britanniques consacreraient 30% voire davantage de leur temps passé sur Internet au "wilfing". Cette étude, menée sur plus de 2000 internautes pour le site de comparaison de prix britannique, révèle aussi que le "wilfing" concerne davantage les hommes que les femmes.
"Internet a été conçu pour que les gens accèdent rapidement et facilement à l'information dont ils ont besoin", explique un responsable du site de comparaison. "Notre étude montre que même s'ils se connectent dans ce but, ils ont désormais tellement de choix et de distractions en ligne qu'ils sont nombreux à oublier ce pour quoi ils se sont connectés, et ils passent ensuite des heures à wilfer", relève-t-il. Un tiers des hommes interrogés a ainsi précisé que le "wilfing" avait causé des problèmes au sein de leur couple, notamment parce qu'un sur cinq a avoué être distrait par des sites de "divertissement pour adultes".

Source : LCI



Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 5 Juin - 12:23 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
babia
Colonel
Colonel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2008
Messages: 323
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Féminin
Localisation: pas loin de toi
Point(s): 372
Moyenne de points: 1,15

MessagePosté le: Ven 5 Juin - 13:42 (2009)    Sujet du message: Le wilfing Répondre en citant

salam frére HICHEM
merci bien pour le partage
pour le net m'aide enormement dans mes études
mais il ya biensur des gens qui ne savent l'interet de cet bless
thank you
Okay Okay Okay

_________________
la illaha ila allah


Revenir en haut
Yahoo Messenger
L-Hichem
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel

Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2009
Messages: 159
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Masculin
Localisation: Sétif
Point(s): 179
Moyenne de points: 1,13

MessagePosté le: Ven 5 Juin - 14:18 (2009)    Sujet du message: Le wilfing Répondre en citant

Salam Hadjer,
Y a pas de quoi, merci à toi 
Oui, le net aide énormément parce qu'il facilite l'accé à l'information 
Mais ça prend du temps si on tombe dans le wilfing 
Merci pour le passage 


Revenir en haut
L-Hichem
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel

Hors ligne

Inscrit le: 06 Jan 2009
Messages: 159
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Masculin
Localisation: Sétif
Point(s): 179
Moyenne de points: 1,13

MessagePosté le: Ven 5 Juin - 22:26 (2009)    Sujet du message: Le wilfing Répondre en citant

Le Wilfing, ou l'art de s'égarer complètement sur Internet
 Si l'on est ce que l'on fait, alors on est peu de chose



Internet serait-il devenu un nouveau sentier vers la perdition ? C’est ce que semble indiquer une étude qui met en avant ce que l’on sait inconsciemment déjà tous : le surf sur l’espace infini du web peut faire perdre un temps fou.

L’étude, menée par YouGov sur un échantillon de 2412 adultes au Royaume-Uni, fait ressortir des résultats intéressants. Par exemple, on y découvre un nouveau terme : « wilfing », composé en fait depuis la question « What Was I Looking For ? » (Qu’étais-je en train de chercher ?). Ce mot rassemble sous une même bannière l’ensemble des raisons qui font qu’un surf se transforme en une série de sites visités sans ordre précis ni raison « valable ».

En d’autres termes, on pourrait parler de « glandouillage sur la Toile ». De la même manière que certains lecteurs nous ont accusés (gentiment) de leur faire perdre du temps, il est extrêmement simple à un utilisateur de s’égarer sur un site. L’information n’est déjà pas forcément accessible tout de suite, et la page visitée contient peut-être des liens vers un forum, un salon de discussion ou d’autres sections qui vont attirer l’œil et interpeller le visiteur.

  Au Royaume-Uni toutefois, l’étude conclut tout de même que le wilfing ferait perdre l’équivalent de deux jours complets de travail par mois. Là encore plusieurs possibilités. L’employé peut avoir une recherche précise à faire sur Internet et s’égarer en cours de route. Mais il peut aussi bien n’avoir rien à faire sur Internet et y aller quand même, pour le simple plaisir de « traîner ».

L’étude fait apparaître d’autres données intéressantes. Par exemple, de tous les sites qu’il est possible de visiter, les boutiques en ligne seraient clairement les plus grosses dévoreuses de temps. Autre donnée : les hommes seraient bien plus sensibles au wilfing que les femmes, notamment sur ces mêmes boutiques en ligne.

Ce constat pour les hommes va plus loin, et on rentre ici dans l’inévitable grande avenue de l’industrie pour adultes, avec les sites qui l’accompagnent. Un tiers des hommes interrogés a en effet avoué que le wilfing avait eu un effet négatif sur leur couple, et un homme sur cinq a souligné la distraction provoquée par les sites pour adulte au travail.

L’étude indique toutefois que la très grande majorité des utilisateurs se connectent à Internet avec un but précis. Du moins initialement. Elle indique en effet qu’il existe aujourd’hui tellement de distractions possibles sur les sites qu’il est devenu difficile de résister à leur appel, à tel point que l’étude conclut que 30 % du temps passé sur Internet ne sert globalement à rien.


Pete Cohen, une personnalité de la télévision anglaise interrogée pour l’occasion, est assez catégorique : « éviter le wilfing réclame un mélange de planification et de volonté ». À ce rythme, surfer sur le web deviendra bientôt une épreuve de force, comme un plongeur qui descend ramasser des trésors sur le fond marin en apnée.

Rédigée par Vincent Hermann le jeudi 12 avril 2007


Revenir en haut
wafa
Colonel
Colonel

Hors ligne

Inscrit le: 27 Aoû 2008
Messages: 309
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Féminin
Point(s): 377
Moyenne de points: 1,22

MessagePosté le: Ven 5 Juin - 22:37 (2009)    Sujet du message: Le wilfing Répondre en citant

merci hichem Okay

Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 08:47 (2016)    Sujet du message: Le wilfing

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Institut des Sciences Medicales de Sétif Index du Forum -> En ce qui concerne le ISMFORUM -> Foyer de ISM Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky