Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
gynécologie

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Institut des Sciences Medicales de Sétif Index du Forum -> Cours,Resumer pour les Étudiants en Médecine -> Cycle clinique
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
nany9/11
Capitaine
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2008
Messages: 30
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Féminin
Point(s): 36
Moyenne de points: 1,20

MessagePosté le: Dim 22 Mar - 17:31 (2009)    Sujet du message: gynécologie Répondre en citant

Le col de l'utérus est la partie basse de l'organe ; il met en communication le corps de l'utérus avec le vagin et l'extérieur. Il se présente sous la forme d'un cylindre aux parois épaisses et dont la lumière centrale est virtuelle en temps normal.
La partie du col qui se trouve exposée au vagin s'appelle l'exocol. Le médecin peut le visualiser grâce à l'utilisation d'un spéculum introduit dans le vagin et dont il écarte les parois.
La paroi interne du col s'appelle l'endocol, elle n'est quasiment pas visible.


Les papillomavirus humains (HPV) sont des virus à ADN, de petite taille, qui infectent spécifiquement la peau et les muqueuses. Certains types, dits « non oncogènes », induisent des lésions bénignes, telles que des verrues, des papillomes ou des condylomes, alors que les types dits « oncogènes » sont responsables du cancer du col.
70% des infections à HPV sont transitoires, le virus étant éliminé naturellement par le système immunitaire en un an environ . Mais le cancer peut se développer si l'infection devient persistante.Les virus HPV sont retrouvés dans 99,7% des cancers du col de l'utérus ;ce qui explique que l'infection à HPV soit considérée comme la cause nécessaire du cancer du col.


Facteurs de risque


Plus de 50% des femmes sexuellement actives sont susceptibles d'être infectées par un ou plusieurs HPV à un moment ou à un autre de leur vie (4). L'exposition à ces virus se fait par contact sexuel, chez la femme jeune le plus souvent, dès les tous premiers rapports, avec ou sans pénétration .
La majorité des femmes exposées à l'HPV développe une immunité suffisante pour éliminer le virus dans un délai de 8 mois (valeur médiane).Cependant, certaines d'entre elles continuent d'être infectées durant des mois, voire des années. Cette persistance de l'infection fait alors courir le risque de développer une lésion précancéreuse, intra-épithéliale, qui peut aboutir des années plus tard, à un cancer .
Ainsi, le développement de lésions précancéreuses signe un "échappement immunitaire" face aux papillomavirus. Celui-ci est plus marqué pour les HPV-16 et 18.
Le préservatif ne permet pas de se protéger complètement de cette infection. La transmission du virus n'est pas dépendante exclusivement d'une pénétration. Elle peut aussi survenir par simple contact cutané et/ou muqueux au niveau des parties génitales entre les partenaires
Ce qu'il faut retenir :
*L'infection par HPV représente une infection courante et très facilement transmissible sexuellement.
*Plus de 50% des femmes contracteront cette infection au cours de leur vie
*Plus de 50% de ces infections impliquent des HPV oncogènes
Ce risque existe dès le début de l'activité sexuelle
*Les femmes jeunes, mais aussi les plus âgées, sexuellement actives, sont exposées au risque d'être infectées par un HPV oncogène
*Le préservatif ne permet pas de se protéger complètement de cette infection.
*La transmission du virus n'est pas exclusivement dépendante d'une pénétration : elle peut survenir aussi par simple contact cutané et/ou muqueux au niveau des parties génitales.

Trois mille nouveaux cas de cancer du col de l'utérus sont enregistrés chaque année en Algérie, a indiqué le Professeur Kamel Bouzid, chef du service de cancérologie du Centre Pierre et Marie Curie (CPMC) à Alger.
Quelque 70% de ces cas de cancer sont affectés par des papillomavirus humains (HPV), première cause du déclenchement de cette maladie, a affirmé le Pr Bouzid lors d'une journée scientifique consacrée à l'intérêt du dépistage dans la surveillance et le contrôle du cancer du col de l'utérus.

Il a également précisé que l'infection HPV, qui est une maladie sexuellement transmissible, "existe et elle est pérenne" et que 20.000 dollars étaient nécessaires pour prendre en charge chaque malade dépisté.

M. Bouzid a, par ailleurs, plaidé pour l'introduction en Algérie de vaccins efficaces utilisés depuis près de deux ans en Europe, aux Etats-Unis et en Amérique latine, pour prévenir le cancer du col de l'utérus.

L'Algérie avait annoncé fin 2006 qu'elle avait décidé de tester le vaccin mis au point par le groupe pharmaceutique américain Merck après avoir "prouvé son efficacité aux Etats Unis".

Merck avait indiqué, début octobre 2006, qu'un de ses vaccins expérimentaux était efficace à 100% contre la forme la plus commune de cancer du col de l'utérus.

L'Algérie consacre près de 600 millions de dollars US par an à l'importation de médicaments contre le cancer, dont plus de la moitié viennent de France.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 22 Mar - 17:31 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
nany9/11
Capitaine
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2008
Messages: 30
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Féminin
Point(s): 36
Moyenne de points: 1,20

MessagePosté le: Dim 22 Mar - 17:35 (2009)    Sujet du message: gynécologie Répondre en citant

Clinique




Signes fonctionnels


Le principal signe est un saignement par les voies génitales, provoqué le plus souvent lors d'un rapport sexuel, et ce, en dehors de la période des règles. Mais tout saignement anormal, quelles que soient ses caractéristiques, peut révéler un cancer.


Des écoulements vaginaux sont aussi une manifestation surtout en cas d'infection surajoutée.


La douleur est très tardive.





Examen clinique


Aux stades avancés, à l'examen au spéculum, on voit une lésion soit bourgeonnante soit ulcérante du col de l'utérus ou même parfois ulcéro-bourgeonnante. Le toucher vaginal permettra d'évaluer l'extension du cancer au-delà du col de l'utérus : vagin, paroi latérale du col de l'utérus, cul-de-sac latéral du vagin à travers lequel on palpe les paramètres qui peuvent aussi être envahis, vessie et rectum (au toucher rectal).

En cas de lésion non visible, la colposcopie permet de retrouver la lésion et dirigera la biopsie.

La biopsie de la lésion est l'examen clé du diagnostic et confirme le caractère invasif du cancer, son type histologique et son grade de différenciation.

Extension


Avant tout traitement, il est nécessaire de déterminer le volume du cancer. En effet, le pronostic est directement en rapport avec le volume. En fonction du volume, certains traitements s'avèrent inutiles car ils ne permettent pas une survie plus prolongée.
L'imagerie à résonance magnétique, lors de l'étude des voies urinaires, permet de bien voir les adénopathies ; mais si ces dernières sont de petite taille, elle ne permet pas bien de discriminer les ganglions normaux des ganglions envahis. La tomographie à émission de positrons, couplée à la tomodensitométrie (scanner), semble être une technique prometteuse dans ces cas.


Revenir en haut
nany9/11
Capitaine
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2008
Messages: 30
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Féminin
Point(s): 36
Moyenne de points: 1,20

MessagePosté le: Dim 22 Mar - 17:54 (2009)    Sujet du message: gynécologie Répondre en citant


Bilan d’extension


1.Examen clinique
2.IRM pelvienne ( taille , extension utérine, atteinte extra-utérine), ADP (pelvienne, iliaque commune, )
3.Exploration abdoIRM
4.TDM

traitement

1* CONISATION
2* Lymphadénectomie
3* curiethérapie puis colpohysterectomieavec curage pelvien .
4* FADIO-CHIMIOTHéRAPIE

SURVEILLANCE:

récidive dans les 2 ans mais 10% après 5 ans
Examen clinique sans frottis ts les 4 mois Pdt 2 ans puis ts 6 mois (3 ans)
􀁙Examen complémentaire uniquement si symptôme


Revenir en haut
babia
Colonel
Colonel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2008
Messages: 323
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Féminin
Localisation: pas loin de toi
Point(s): 372
Moyenne de points: 1,15

MessagePosté le: Lun 23 Mar - 09:43 (2009)    Sujet du message: gynécologie Répondre en citant

bonjour
baraka allaho fiki nany
walah ç trés interessant
Okay Okay Okay

_________________
la illaha ila allah


Revenir en haut
Yahoo Messenger
nany9/11
Capitaine
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2008
Messages: 30
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Féminin
Point(s): 36
Moyenne de points: 1,20

MessagePosté le: Lun 23 Mar - 21:24 (2009)    Sujet du message: gynécologie Répondre en citant

you're welcome

Revenir en haut
babia
Colonel
Colonel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2008
Messages: 323
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Féminin
Localisation: pas loin de toi
Point(s): 372
Moyenne de points: 1,15

MessagePosté le: Mar 24 Mar - 10:45 (2009)    Sujet du message: gynécologie Répondre en citant

bonjour
merci nany
tu sais la gyneco sa seras mon prochain module
alors je l'attends avec impatience
Razz Razz Razz

_________________
la illaha ila allah


Revenir en haut
Yahoo Messenger
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:19 (2016)    Sujet du message: gynécologie

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Institut des Sciences Medicales de Sétif Index du Forum -> Cours,Resumer pour les Étudiants en Médecine -> Cycle clinique Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky