Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Syndrome de la fatigue chronique

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Institut des Sciences Medicales de Sétif Index du Forum -> Une Vie d'un Medecin -> Actualité Médicale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
babia
Colonel
Colonel

Hors ligne

Inscrit le: 02 Sep 2008
Messages: 323
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Féminin
Localisation: pas loin de toi
Point(s): 372
Moyenne de points: 1,15

MessagePosté le: Dim 11 Jan - 09:36 (2009)    Sujet du message: Syndrome de la fatigue chronique Répondre en citant

Un mal lié à des traumatismes dans l’enfance
La fatigue chronique chez les personnes adultes est liée à des traumatismes émotionnels ou physiques dans leur enfance, selon une étude publiée la semaine dernière dans la revue américaine Archives of General Psychiatry.




Cette étude a indiqué que « le stress (dans l’enfance) combiné à d’autres facteurs de risque déclenche probablement le syndrome de fatigue chronique en raison de ses effets sur les systèmes neuro-endocriniens, nerveux central et immunitaire ». Ce syndrome affecterait jusqu’à 2,5% des adultes aux Etats-Unis et ses causes comme son développement restent mal connus, relève l’étude. « Toutefois, toutes les personnes ayant été sujettes à des situations stressantes dans leur enfance ne développent pas ce syndrome à l’âge adulte et il est de ce fait important de comprendre les différences dans la vulnérabilité aux effets du stress », soulignent les auteurs de ces travaux, dont la Dr Christine Heim de la faculté de médecine Emory à Atlanta (Georgia, sud-est).
Ces chercheursont étudié 113 patients souffrant de fatigue chronique et 124 individus en bonne santé servant de groupe témoin. Les participants ont été testés pour évaluer leur niveau de l’hormone cortisol dans la salive. Un bas niveau de cette hormone, un corticostéroïde secrété par le cortex de la glande surrénale, indiquerait une baisse d’activité du principal système neuro-endocrinien de réponse au stress. Des personnes, souffrant du syndrome de fatigue chronique, ont souvent fait part d’une plus grande exposition à des situations traumatisantes dans leur enfance, révèlent les auteurs de la recherche. Ils ont déterminé que des traumatismes dans l’enfance étaient liés à un accroissement de 600% du risque d’être frappé du syndrome de fatigue chronique qui persiste malgré le repos.
Les patients dans le groupe étudié atteints de ce syndrome étaient plus sujets à la dépression, à l’anxiété et au stress post-traumatique que ceux du groupe témoin. De plus, leurs niveaux de cortisol étaient plus faibles que chez les sujets du groupe en bonne santé. « Les résultats de cette recherche sont essentiels pour guider des recherches afin de déterminer des cibles de traitement pour prévenir le syndrome de fatigue chronique », ont souligné les auteurs de ces travaux.
Le syndrome de fatigue chronique correspond à une faiblesse extrêmement intense durant plus de 6 mois et résistant au repos. Cette maladie rend très difficile le moindre acte de la vie quotidienne et n’a pas de cause évidente. Reconnue dans les pays anglo-saxons, elle tarde à l’être en France. Virus, anomalies du système immunitaire et neurohormonal, facteurs psychologiques ont été suspectés sans que la véritable cause de ce « syndrome de fatigue chronique » ait pu être identifié avec certitude. Or voilà qu’une analyse approfondie de la littérature internationale conduit des chercheurs anglais et américains à conclure que les seuls traitements efficaces du mystérieux syndrome seraient l’exercice physique et les psychothérapies cognitives. Si l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a reconnu l’existence du syndrome de fatigue chronique, qui semble 2 à 3 fois plus fréquent chez les femmes que chez les hommes, la maladie n’est pas encore reconnue dans plusieurs pays. Selon l’agence américaine sur la qualité et les soins de santé (Agency for Healthcare Research and Quality), il toucherait entre 0,04 à 2,6% des individus et serait loin de ne concerner que les seuls cadres supérieurs.
la source
http://www.elwatan.com/Un-mal-lie-a-des-traumatismes-dans
_________________
la illaha ila allah


Revenir en haut
Yahoo Messenger
Publicité






MessagePosté le: Dim 11 Jan - 09:36 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Institut des Sciences Medicales de Sétif Index du Forum -> Une Vie d'un Medecin -> Actualité Médicale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky