Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
lymphomes non hodgkiniens

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Institut des Sciences Medicales de Sétif Index du Forum -> Une Vie d'un Medecin -> Actualité Médicale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
kawthar
Capitaine
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 08 Déc 2008
Messages: 44
Filière: Étudiant(e) en Pharmacie
Féminin
Point(s): 71
Moyenne de points: 1,61

MessagePosté le: Lun 22 Déc - 20:44 (2008)    Sujet du message: lymphomes non hodgkiniens Répondre en citant

Risque accru de lymphomes non hodgkiniens au voisinage des anciens incinérateurs d’ordures ménagères
 

Après la mise en évidence de la survenue de plusieurs cas de lymphomes non hodgkiniens (LNH), en association à l’exposition à de fortes émissions de dioxines d’une usine d’incinération d’ordures ménagères (UIOM) à Besançon, une étude a été lancée en France, en 2003, sous l’égide de l’Institut de veille sanitaire, afin d’évaluer la relation entre exposition aux émissions des UIOM et risque de cancer, en particulier de LNH. Une première étude vient d’être publiée sur le risque de LNH liée aux émissions de dioxine chez les populations riveraines d’anciennes installations municipales d’incinération d’ordures ménagères.

Elle a porté sur quatre départements disposant d’un registre général des cancers d’ancienneté suffisante lors de la mise en route de l’enquête : le Bas-Rhin, le Haut-Rhin, l’Isère et le Tarn. Les cas de LNH, histologiquement vérifiés, diagnostiqués entre 1990 et 1999, concernant des patients de 15 ans et plus, et vivant dans les régions intéressées au moment du diagnostic, ont été inclus.

Les données d’exposition au voisinage de 13 incinérateurs ont été examinées pour la période allant de 1972 à 1985 (soit en moyenne 10 ans avant la survenue des LNH). L’exposition aux dioxines émises a été estimée en simulant la dispersion atmosphérique des panaches provenant des cheminées, en prenant en compte les données météorologiques locales, et en calculant les concentrations cumulées de dioxines au sol.

Cinq facteurs potentiels de confusion : la densité de population, le caractère urbain ou rural du lieu de résidence, le niveau socio-économique, la pollution aéroportée liée au trafic routier et celle liée aux installations industrielles ont été prises en compte.

Entre 1990 et 1999, 3 974 cas incidents de LNH ont été recensés (2 147 des hommes, âgés en moyenne de 61,49 ± 16,21 ans, 1 827 chez des femmes, âgés en moyenne de 66,06 ± 16,44).

Une relation significative a été mise en évidence entre exposition aux dioxines et risque de LNH (risque relatif, RR = 1,120 IC à 95 % 1,002-1,251) chez les sujets des zones fortement exposées en comparaison de celles légèrement exposées.

L’analyse selon le sexe laisse apparaître un RR significativement accru uniquement chez les femmes, de 1,178 (IC à 95 % 1,013-1,369).

Les résultats de cette étude apportent des arguments supplémentaires quant à l’existence d’un lien entre incidence des lymphomes non hodgkiniens et exposition passée aux dioxines des anciennes UIOM. Ils ne peuvent être extrapolés aux usines d’incinération d’ordures ménagères actuelles, dont les émissions de polluants sont moindres et plus strictement contrôlées qu’autrefois. Les auteurs insistent sur la nécessité d’études complémentaires précisant, à grande échelle, en population générale, le grade histologique de ces néoplasies lymphoïdes, les historiques nutritionnels, résidentiels et professionnels, ainsi que les concentrations mesurées de dioxines dans le sang, afin de mieux comprendre la relation entre LNH et exposition environnementale à ces polluants.



Dr Claudine Goldgewicht
  

Viel J-F et coll. Non Hodgkin lymphoma risk and past dioxin emissions from municipal solid waste incinerators. Environ Health, Publication en ligne, 29 octobre 2008.  


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 22 Déc - 20:44 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
hadjer
Général de Division
Général de Division

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2008
Messages: 732
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Féminin
Localisation: Setif
Point(s): 1 190
Moyenne de points: 1,63

MessagePosté le: Mar 23 Déc - 11:37 (2008)    Sujet du message: lymphomes non hodgkiniens Répondre en citant

Merci pr l'info ...ce cancer meconnu se developpe d'1e maniere incroyable ces dernieres années... elle tuent plus de 200 000 personnes dans le monde ...
Incidence des LMNH

On assiste ces dernières années à une augmentation constante des LMNH , La fréquence relative est, selon les registres de cancer mis en place dans les pays développés, de 12 à 15 cas pour 100.000 habitants avec une augmentation de 5 à 10 % / an.


Le lymphome est le 5 ème cancer par ordre de fréquence chez les hommes aux Etats-Unis et Le 7 ème en France.

L’incidence de chaque type de lymphome peut varier mais de façon minime d’un pays à l’autre.


Les variations les plus fréquemment rencontrées , sont celles des lymphomes T et des lymphomes folliculaires retrouvés de façon fréquente au Japon et aux Caraibes


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 14:47 (2016)    Sujet du message: lymphomes non hodgkiniens

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Institut des Sciences Medicales de Sétif Index du Forum -> Une Vie d'un Medecin -> Actualité Médicale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky