Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Les artères d’enfants obèses ressemblent à celles d’adultes

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Institut des Sciences Medicales de Sétif Index du Forum -> Une Vie d'un Medecin -> Actualité Médicale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
hadjer
Général de Division
Général de Division

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2008
Messages: 732
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Féminin
Localisation: Setif
Point(s): 1 190
Moyenne de points: 1,63

MessagePosté le: Ven 5 Déc - 20:46 (2008)    Sujet du message: Les artères d’enfants obèses ressemblent à celles d’adultes Répondre en citant

Des enfants obèses aux artères de 45 ans

Les artères d’enfants obèses ressemblent à celles d’adultes de 45 ans

Paris, 12/11/2008, LJS.com

Vieux de 45 ans à même pas 20 ans... Une nouvelle étude américaine montre que les enfants souffrant d’obésité ont des artères trop épaisses pour leur âge. La taille des parois atteindrait celle d’artères d’hommes de 45 ans.

Des scientifiques de l’Hôpital Mercy des enfants à Kansas City ont étudié l’état des artères de 70 enfants âgés entre 6 et 19 ans qui avaient surtout un risque accru d’accident cardiovasculaire. Soit parce qu’ils étaient obèses ou parce qu’ils avaient des taux élevés de cholestérol ou des antécédents familiaux d’accidents cardiovasculaires.

A l’aide d’ultra-sons, les chercheurs ont scanné et mesuré l’épaisseur des parois intérieures des artères des enfants. Résultat : « environ 75 % des enfants ont les artères d’un homme de 45 ans » constate le professeur Geetha Raghuveer, cardiologue à l’Hôpital Mercy des enfants à Kansas City et de la faculté de médecine de l’Université du Missou. Et les enfants qui souffrent d’obésité avaient plus de risque d’être dans ce cas de figure.

Une hausse trop importante de l’épaisseur des artères qui amènent le sang au cœur et au cerveau peut entraîner un dépôt de plaques de graisse qui peuvent obstruer les carotides et provoquer un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque.
« On dit souvent que l’on a l’âge de nos artères, c'est-à-dire que le vieillissement des artères compte plus dans le risque d’accident cardiovasculaire que l’âge réel » conclut Geetha Raghuveer.

D’autres études sont nécessaires pour savoir si perdre du poids pourrait éviter que des plaques de graisse n’obstruent les artères des enfants qui souffrent d’obésité.

Geetha Raghuveer, MD, department of cardiology, Children's Mercy Hospital, Kansas City., Julian Ayer, MD, Children's Hospital, Westmead, Sydney., Stephen Daniels, MD, PhD, chairman, department of pediatrics, University of Colorado. American Heart Association Scientific Sessions 2008, New Orleans, Nov. 8-12, 2008.
(12/11/2008, L.J.S.)


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Ven 5 Déc - 20:46 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Institut des Sciences Medicales de Sétif Index du Forum -> Une Vie d'un Medecin -> Actualité Médicale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky