Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
PREMIERE EN ALGERIE : NAISSANCE D'UNE FILLETTE D'UN EMBRYON

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Institut des Sciences Medicales de Sétif Index du Forum -> Une Vie d'un Medecin -> Actualité Médicale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
RIADH19
Capitaine
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 25 Nov 2008
Messages: 34
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Masculin
Localisation: lyon
Point(s): 50
Moyenne de points: 1,47

MessagePosté le: Mer 26 Nov - 00:01 (2008)    Sujet du message: PREMIERE EN ALGERIE : NAISSANCE D'UNE FILLETTE D'UN EMBRYON Répondre en citant

●La procréation médicalement assistée (PMA) a fait d'énormes avancées en Algérie
●Un bébé issu d'un embryon congelé il y a trois ans, vient de voir le jour
●La naissance a eu lieu hier à l'hôpital de Kouba
●Il s’agit d’une belle petite fille de 4,4 kg.

Prise en charge à la clinique Feriel de procréation médicalement assistée à Bab Ezzouar, la maman du bébé avait déjà bénéficié,il y a quatre ans, d'une fécondation par micro-injection, l'intra-cytoplasmic sperm injection (ICSI) suite à laquelle elle a accouché d'une fille âgée aujourd’hui de quatre ans.

Sur les 5 embryons fécondés, trois ont été transférés et deux ont été congelés pour être transférés trois ans après. Une deuxième fille est alors mise au monde. Cette première expérience, qui nécessite une technique de pointe et un matériel adéquat, vient montrer que le problème d'infertilité peut être aujourd'hui pris en charge dans des structures algériennes, avec un taux de réussite dépassant les 30%. Selon l'équipe qui a assisté la maman lors de son accouchement, à sa tête le professeur Derguini, chef du service de gynécologie obstétrique de l'-hôpital de Kouba, le bébé est né par césarienne et se porte très bien. «Cette technique est intéressante à plus d'un titre puisqu’elle permet aux couples qui ont des problèmes de stérilité de pouvoir concevoir deux à trois enfants avec une seule ponction ovarienne.

Mais elle nécessite un travail de pointe qui n'est pas facile à maîtriser», nous a expliqué le Pr Deguini, en précisant qu'il est important que les couples ayant des problèmes de fertilité consultent précocement. Le docteur Nedir, qui a suivi la patiente durant ses deux grossesses, signale que la congélation qu'il effectue gratuitement au niveau de sa clinique est bénéfique sur plusieurs plans, à savoir moral et économique. «Cette technique donne des chances supplémentaires afin d'obtenir une grossesse sans avoir à refaire le traitement complet et de faired'autres tentatives coûteuses. Les patients n'ont pas besoin de faire plusieurs ponctions pour bénéficier d'une fécondation in vitro ou d'une ICSI.

La technique est évidemment très pointue», a-t-il indiqué, en remerciant l’équipe et le directeur de l’hôpital de Kouba pour leur contribution. Il nous explique que la congélation se fait de manière graduelle : la température est abaissée de 37 degrés à moins 195 degrés. Le transfert nécessite aussi d'autres mécanismes, comme la décongélation la veille du transfert ; il faut aussi veiller à créer une synergie entre l'embryon décongelé et l'endomètre pour qu'il soit réceptif. « Laréussite de cette technique exige que les embryons congelés soient de bonne qualité, car 50% des embryons congelés sont perdus. Nous procédons à une classification de A à D, selon la division cellulaire, la dimension et la qualité des embryons », a-t-il signalé. Par ailleurs, le docteur Nedir a tenu à préciser la différence entre la congélation des embryons et celle des spermatozoïdes.

Ces derniers sont directement congelés dans l'azote liquide ; l'opération est généralement recommandée aux jeunes patients célibataires atteints de cancer et qui veulent les utiliser à l'avenir en cas de désir de procréer. Le docteur Nedir a souligné que les embryons congelés sont détruits au bout de cinq années si les patients ne les réclament pas. Ces derniers sont sollicités tous les deux ans pour renouveler leur accord de congélation. Les techniques évoluent et d’autres vont bientôt être introduites en Algérie. Il s'agit de la vitrification qui consiste à mettre les embryons dans un produit pour une congélation très rapide. A noter que d'autres transferts d'embryons congelés ont été effectués ces derniers jours à la clinique Feriel.Bonne chance aux mamans

La technique est évidemment très pointue», a-t-il indiqué, en remerciant l’équipe et le directeur de l’hôpital de Kouba pour leur contribution. Il nous explique que la congélation se
fait de manière graduelle : la température est abaissée de 37 degrés à moins 195 degrés. Le
transfert nécessite aussi d'autres mécanismes, comme la décongélation la veille du transfert
; il faut aussi veiller à créer une synergie entre l'embryon décongelé et l'endomètre pour qu'il soit réceptif. «Laréussite de cette technique exige que les embryons congelés soient de bonne qualité, car 50% des embryons congelés sont perdus. Nous procédons à une classification de A à D, selon la division cellulaire, la dimension et la qualité des embryons », a-t-il signalé. Par ailleurs, le docteur Nedir a tenu à préciser la différence entre la congélation des embryons
et celle des spermatozoïdes. Ces derniers sont directement congelés dans l'azote liquide ; l'opération est généralement recommandée aux jeunes patients célibataires atteints de cancer et qui veulent les utiliser à l'avenir en cas de désir de procréer. Le docteur Nedir a souligné que les embryons congelés sont détruits au bout de cinq années si les patients ne les réclament pas. Ces derniers sont sollicités tous les deux ans pour renouveler leur accord de congélation.
Les techniques évoluent et d’autres vont bientôt être introduites en Algérie. Il s'agit de la vitrification qui consiste à mettre les embryons dans un produit pour une congélation
très rapide. A noter que d'autres transferts d'embryons congelés ont été effectués ces derniers jours à la clinique Feriel.Bonne chance aux mamans

●La procréation médicalement assistée (PMA) a fait d'énormes avancées en Algérie
●Un bébé issu d'un embryon congelé il y a trois ans, vient de voir le jour
●La naissance a eu lieu hier à l'hôpital de Kouba
●Il s’agit d’une belle petite fille de 4,4 kg.

Prise en charge à la clinique Feriel de procréation médicalement assistée à Bab Ezzouar, la maman du bébé avait déjà bénéficié,il y a quatre ans, d'une fécondation par micro-injection, l'intra-cytoplasmic sperm injection (ICSI) suite à laquelle elle a accouché d'une fille âgée aujourd’hui de quatre ans.

Sur les 5 embryons fécondés, trois ont été transférés et deux ont été congelés pour être transférés trois ans après. Une deuxième fille est alors mise au monde. Cette première expérience, qui nécessite une technique de pointe et un matériel adéquat, vient montrer que le problème d'infertilité peut être aujourd'hui pris en charge dans des structures algériennes, avec un taux de réussite dépassant les 30%. Selon l'équipe qui a assisté la maman lors de son accouchement, à sa tête le professeur Derguini, chef du service de gynécologie obstétrique de l'-hôpital de Kouba, le bébé est né par césarienne et se porte très bien. «Cette technique est intéressante à plus d'un titre puisqu’elle permet aux couples qui ont des problèmes de stérilité de pouvoir concevoir deux à trois enfants avec une seule ponction ovarienne.

Mais elle nécessite un travail de pointe qui n'est pas facile à maîtriser», nous a expliqué le Pr Deguini, en précisant qu'il est important que les couples ayant des problèmes de fertilité consultent précocement. Le docteur Nedir, qui a suivi la patiente durant ses deux grossesses, signale que la congélation qu'il effectue gratuitement au niveau de sa clinique est bénéfique sur plusieurs plans, à savoir moral et économique. «Cette technique donne des chances supplémentaires afin d'obtenir une grossesse sans avoir à refaire le traitement complet et de faired'autres tentatives coûteuses. Les patients n'ont pas besoin de faire plusieurs ponctions pour bénéficier d'une fécondation in vitro ou d'une ICSI.

La technique est évidemment très pointue», a-t-il indiqué, en remerciant l’équipe et le directeur de l’hôpital de Kouba pour leur contribution. Il nous explique que la congélation se fait de manière graduelle : la température est abaissée de 37 degrés à moins 195 degrés. Le transfert nécessite aussi d'autres mécanismes, comme la décongélation la veille du transfert ; il faut aussi veiller à créer une synergie entre l'embryon décongelé et l'endomètre pour qu'il soit réceptif. « Laréussite de cette technique exige que les embryons congelés soient de bonne qualité, car 50% des embryons congelés sont perdus. Nous procédons à une classification de A à D, selon la division cellulaire, la dimension et la qualité des embryons », a-t-il signalé. Par ailleurs, le docteur Nedir a tenu à préciser la différence entre la congélation des embryons et celle des spermatozoïdes.

Ces derniers sont directement congelés dans l'azote liquide ; l'opération est généralement recommandée aux jeunes patients célibataires atteints de cancer et qui veulent les utiliser à l'avenir en cas de désir de procréer. Le docteur Nedir a souligné que les embryons congelés sont détruits au bout de cinq années si les patients ne les réclament pas. Ces derniers sont sollicités tous les deux ans pour renouveler leur accord de congélation. Les techniques évoluent et d’autres vont bientôt être introduites en Algérie. Il s'agit de la vitrification qui consiste à mettre les embryons dans un produit pour une congélation très rapide. A noter que d'autres transferts d'embryons congelés ont été effectués ces derniers jours à la clinique Feriel.Bonne chance aux mamans

La technique est évidemment très pointue», a-t-il indiqué, en remerciant l’équipe et le directeur de l’hôpital de Kouba pour leur contribution. Il nous explique que la congélation se
fait de manière graduelle : la température est abaissée de 37 degrés à moins 195 degrés. Le
transfert nécessite aussi d'autres mécanismes, comme la décongélation la veille du transfert
; il faut aussi veiller à créer une synergie entre l'embryon décongelé et l'endomètre pour qu'il soit réceptif. «Laréussite de cette technique exige que les embryons congelés soient de bonne qualité, car 50% des embryons congelés sont perdus. Nous procédons à une classification de A à D, selon la division cellulaire, la dimension et la qualité des embryons », a-t-il signalé. Par ailleurs, le docteur Nedir a tenu à préciser la différence entre la congélation des embryons
et celle des spermatozoïdes. Ces derniers sont directement congelés dans l'azote liquide ; l'opération est généralement recommandée aux jeunes patients célibataires atteints de cancer et qui veulent les utiliser à l'avenir en cas de désir de procréer. Le docteur Nedir a souligné que les embryons congelés sont détruits au bout de cinq années si les patients ne les réclament pas. Ces derniers sont sollicités tous les deux ans pour renouveler leur accord de congélation.
Les techniques évoluent et d’autres vont bientôt être introduites en Algérie. Il s'agit de la vitrification qui consiste à mettre les embryons dans un produit pour une congélation
très rapide. A noter que d'autres transferts d'embryons congelés ont été effectués ces derniers jours à la clinique Feriel.Bonne chance aux mamans


Revenir en haut
Yahoo Messenger MSN Skype
Publicité






MessagePosté le: Mer 26 Nov - 00:01 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
nany9/11
Capitaine
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 31 Aoû 2008
Messages: 30
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Féminin
Point(s): 36
Moyenne de points: 1,20

MessagePosté le: Mer 26 Nov - 19:05 (2008)    Sujet du message: PREMIERE EN ALGERIE : NAISSANCE D'UNE FILLETTE D'UN EMBRYON Répondre en citant

merci bcp pour ces infos. Okay

Revenir en haut
hadjer
Général de Division
Général de Division

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2008
Messages: 732
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Féminin
Localisation: Setif
Point(s): 1 190
Moyenne de points: 1,63

MessagePosté le: Mer 26 Nov - 19:37 (2008)    Sujet du message: PREMIERE EN ALGERIE : NAISSANCE D'UNE FILLETTE D'UN EMBRYON Répondre en citant



Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:51 (2016)    Sujet du message: PREMIERE EN ALGERIE : NAISSANCE D'UNE FILLETTE D'UN EMBRYON

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Institut des Sciences Medicales de Sétif Index du Forum -> Une Vie d'un Medecin -> Actualité Médicale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky