Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Polyarthrite rhumatoïde : Environ 200.000 Algériens en souff

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Institut des Sciences Medicales de Sétif Index du Forum -> Une Vie d'un Medecin -> Actualité Médicale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
hadjer
Général de Division
Général de Division

Hors ligne

Inscrit le: 10 Aoû 2008
Messages: 732
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Féminin
Localisation: Setif
Point(s): 1 190
Moyenne de points: 1,63

MessagePosté le: Lun 13 Oct - 20:15 (2008)    Sujet du message: Polyarthrite rhumatoïde : Environ 200.000 Algériens en souff Répondre en citant

Polyarthrite rhumatoïde : Environ 200.000 Algériens en souffrent
12-10-2008 à 22:23 Kamélia H.

Ph. : Louiza

Les spécialistes soulignent la nécessité d’une prise en charge précoce et rapide.

“Je suis un homme âgé de 54 ans. Je suis atteint d’une polyarthrite rhumatoïde depuis 1994. Cette maladie m’a fragilisé, car je ne peux plus faire d’effort, courir, faire des travaux à la maison, ni même marcher normalement. Ma santé ne fait que se dégrader. Mon corps est devenu un fardeau lourd à transporter», tel est le témoignage de M. Abdelkader Benomar, un fonctionnaire à Air Algérie, qui s’est exprimé, hier, à l’hôtel El-Aurassi, au cours d’un séminaire organisé par la Ligue algérienne anti-rhumatismale (LAAR), à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’arthrite.

Selon la présidente de la LAAR, Mme Ladjouzi Rezig Aïcha, chef de service de rhumatologie à l’hôpital de Ben Aknoun, la polyarthrite résulte d’un dérèglement au niveau du système immunitaire qui, au lieu de défendre l’organisme contre les agressions extérieures, s’attaque à des parties du corps sans raison apparente. “C’est une maladie génétique qui se caractérise dans un premier temps par une insupportable douleur qui s’accompagne de gonflement des articulations et leur déformation. Les articulations les plus touchées sont les mains et les doigts, qui se déforment de manière assez caractéristique, mains en «coup de vent» et doigts en «col de cygne»’’, expliquera Mme Ladjouzi. Et d’ajouter que ‘‘bien qu’elle soit mal connue, la PR représente un vrai problème de santé public’’.

Côté chiffres, la présidente de la LAAR, qui a relevé le manque de statistiques fiables, a avancé le nombre de 200.000 cas enregistrés au niveau des structures hospitalières. Elle a, dans ce sens, annoncé qu’une opération de recensement des cas de polyarthrite sera lancée prochainement et ce, en mobilisant le secteur public et privé pour de meilleurs résultats. Il faut savoir que sans être mortelle, la polyarthrite rhumatoïde altère considérablement la qualité de vie des malades et diminue leur espérance de vie de 5 à 10 ans. Le poids social de cette pathologie est lourd. En effet, 50% de personnes affectées ont arrêté leur activité professionnelle dans les 3 premières années de la maladie.

Pour la vice-présidente de la LAAR, Mme Abtroun Benmahdi, chef de service de rhumatologie à l’hôpital de Bab El Oued, il est important pour le médecin traitant d’évaluer précisément les caractéristiques de la douleur dans la PR afin de la combattre. «Un rhumatologue doit faire d’abord appel à des médicaments antalgiques éventuellement associés à des anti-inflammatoires, mais il est capital d’enrayer l’évolution de cette affection par un traitement de fond», précisera-t-elle. Cependant, une prise en charge précoce et rapide, et la prescription de traitements efficaces qui existent maintenant grâce aux avancées de la recherche peuvent atténuer ces effets et la rendre supportable et même avoir des rémissions et des guérisons totales. Il est à noter que le choix du slogan «Penser positif» retenu pour cette année est dû au fait que les ligues professionnelles, les sociétés savantes et les associations de patients à travers le monde ont mis en avant les efforts de la technique pour améliorer la vie des malades au quotidien ainsi que leur prise en charge. Ces avancées techniques, combinées aux développements réalisés dans le domaine de la recherche médicale, aident, faut-il signaler, à renforcer la motivation des patients à faire face à la maladie.

Kamélia H.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 13 Oct - 20:15 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Institut des Sciences Medicales de Sétif Index du Forum -> Une Vie d'un Medecin -> Actualité Médicale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky