Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
Psoriasis:pour sauver sa peau, il faut aussi soigner la tête

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Institut des Sciences Medicales de Sétif Index du Forum -> Une Vie d'un Medecin -> Actualité Médicale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
midou_med
Lieutenant-Colonel
Lieutenant-Colonel

Hors ligne

Inscrit le: 11 Sep 2008
Messages: 165
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Masculin
Point(s): 242
Moyenne de points: 1,47

MessagePosté le: Lun 6 Oct - 20:32 (2008)    Sujet du message: Psoriasis:pour sauver sa peau, il faut aussi soigner la tête Répondre en citant

Dépression, alcool, dépendance médicamenteuse… Trop souvent, ces fléaux sociaux sont au bout du chemin pour les malades atteints de psoriasis. Car s'il ne s'agit pas d'une maladie psychologique, son retentissement sur la qualité de vie est tel que sa prise en charge doit absolument prendre en compte cette composante. Combinée à des traitements de plus en plus efficaces, c'est la clé qui permet d'échapper au cercle vicieux dans lequel s'enferment souvent les malades : stress et anxiété auto-entretiennent le psoriasis et ses poussées.

Tout d'abord donc, le traitement. « Pour un psoriasis limité à de petites surfaces, on utilise des traitements locaux à base de cortisone, de vitamine D ou de dérivés de la vitamine A » explique le Pr Carle Paul, responsable du service de dermatologie à l'Hôpital Purpan de Toulouse.

En revanche, pour les formes plus sévères, les médecins peuvent avoir recours aux biothérapies. « Ces traitements ont fait la preuve de leur efficacité dans des études cliniques chez les patients qui ne peuvent être contrôlés par des traitements systémiques comme le méthotrexate ou la puvathérapie.. Ils apportent aujourd'hui, une alternative thérapeutique sérieuse ».

Sérieuse mais surtout « salutaire », souligne Dalila Sid-Mohand, la directrice de l'Association pour la Lutte contre le Psoriasis (APLCP) : « Impossible pourtant, de proposer ces traitements sans rassurer les patients, les écouter. Voilà pourquoi nous avons mis en place des « Ecoles du psoriasis » ». Six sont actuellement expérimentées dans différentes structures hospitalières.

L'idée, c'est de permettre aux malades de former… les soignants. « Grâce à une formation spécifique » explique-t-elle, ils apprennent à explorer le passif du patient. A faire en sorte qu'il comprenne bien sa maladie ». Et ces écoles sont un vrai succès ! « La voix des patients est de mieux en mieux entendue par le milieu médical. En fait, notre travail a permis de modifier l'image associée au psoriasis depuis des années. Celle d'une maladie bénigne qui n'est même pas considérée comme une Allocation longue durée (ALD), alors qu'elle traumatise les malades leur vie durant ! Mais aujourd'hui les choses bougent, et c'est tant mieux. »

Source : interview du Pr Carle Paul, CHU Purpan ; interview de Dalila Sid-Mohand, APLCP

_________________
midou_may_med


Revenir en haut
Yahoo Messenger
Publicité






MessagePosté le: Lun 6 Oct - 20:32 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Institut des Sciences Medicales de Sétif Index du Forum -> Une Vie d'un Medecin -> Actualité Médicale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky