Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
fausses couches et AINS

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Institut des Sciences Medicales de Sétif Index du Forum -> Une Vie d'un Medecin -> Actualité Médicale
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
ange poupee
Sous-Lieutenant
Sous-Lieutenant

Hors ligne

Inscrit le: 08 Sep 2011
Messages: 3
Filière: Étudiant(e) en Medecine
Féminin
Point(s): 3
Moyenne de points: 1,00

MessagePosté le: Jeu 8 Sep - 17:35 (2011)    Sujet du message: fausses couches et AINS Répondre en citant

Les risques de fausses-couches seraient augmentés avec la prise d’AINS
Selon une étude menée au Canada, la prise d’anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS), hors aspirine, au cours des 4 premiers mois de grossesse pourrait plus que doubler les risques de fausses-couches. Les résultats des travaux qui ont abouti à ce constat sont publiés dans le Canadian Medical Association Journal (CMAJ).

Anick Bérard de l’Université de Montréal, et ses collègues du CHU Ste-Justine de Québec, en collaboration avec des chercheurs de l’École nationale de la statistique et de l'analyse de l'information de Rennes, ont passé au crible les dossiers médicaux (registre canadien des naissances et registre d’assurances médicales) de femmes de 15 à 45 ans , ayant subi une fausse-couche au cours de 20 premières semaines de grossesse. Ils les ont ensuite comparés à ceux de 47 050 femmes ayant mené leur grossesse à terme.

Ils ont ainsi constaté que l’utilisation d’AINS, de tous types, hormis l’aspirine, multipliait par 2,4 les risques d’avoir une interruption naturelle de grossesse. Si ce chiffre est plutôt inquiétant, il est important de le relativiser , compte tenu de l'absence d'un paramètre important dans ces travaux. En effet, certains AINS, tel que l’Ibuprofène ne sont pas soumis à prescription et peuvent être achetés en pharmacie sans ordonnance. En cas de douleur, de maux de tête, etc. il est rare de passer par son médecin pour se faire prescrire ce genre de médicament. Faute de données pertinentes, les travaux d’Anick Bérard n’ont pu prendre en compte ce type d’automédication.

Malgré cela, les auteurs de cette étude maintiennent le fait qu’il convient d’être prudent avec l’utilisation des AINS, surtout en début de grossesse. D’autres travaux ont, en effet, montré qu’ils pouvaient être à l’origine de malformations. Il n’est dont pas anodin de prendre ce type de traitement. En cas de doute, il est donc important qu’un vrai dialogue s'établisse entre médecin et patiente


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Jeu 8 Sep - 17:35 (2011)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Institut des Sciences Medicales de Sétif Index du Forum -> Une Vie d'un Medecin -> Actualité Médicale Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky